La mesure chiffrée de la délinquance en France est régulièrement l’otage d’un débat politique qui nuit souvent à sa bonne interprétation.