La hausse du recours aux techniques procréatives s’explique par une multiplicité de facteurs. Tous ont en commun le désir d’enfant, devenu progressivement un « projet » à accomplir.