Originellement basée sur un modèle éducatif et paternaliste, la justice pour mineurs outre-Manche s’est résolument orientée à partir des années 80 vers un modèle plus répressif et « restauratif ».