Face à une capacité d’autofinancement asséchée par la RLS (réduction de loyer de solidarité), les bailleurs sociaux doivent trouver des moyens pour générer des fonds propres.