La progression du taux de vacance commerciale dans les villes petites et moyennes s’inscrit dans un mouvement global de transfert des dynamiques socio-économiques au profit de la périphérie. Elus et pouvoirs publics se mobilisent.