Obtenir toujours plus de données : c’est l’objectif des géants de l’IA. Comme Google, qui, selon la révélation en 2016 du magazine « New Scientist », aurait accès aux informations de 1,6 million de patients de l’hôpital public londonien.