Cinq villes françaises de plus de 100 000 habitants ont atteint l’objectif annuel d’une mortalité routière réduite à zéro, au moins une fois entre 2009 et 2012. C’est toutefois moins bien que la Grande-Bretagne ou l’Espagne.