En moyenne, le parc immobilier se renouvellerait tous les cent cinquante ans. Il est donc urgent de prendre en compte les conditions climatiques futures.